Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Entre nous

ange02
Douceur Sucrée est né le  : 13/06/2010


Maman de 3 enfants, mamie d'une petite fille, j'aime partager avec les autres. La vie est riche d'enseignement : donner, recevoir, partager, aimer, ne pas aimer, se relever après l'embûche, avancer... C'est le monde de Douceur Sucrée.
Je vous invite à vous évader en partageant avec moi tout ce qui m'anime et me fait avancer dans la vie.


7402-romantic-bouquet-rosemary-basil-rose-a-la-pa-copie-1.jpg

Les textes et photos de ce blog signés ©SylvieG sont la propriété de l'auteure. Il est interdit de les reproduire sans mon autorisation. Ayez la courtoisie de m'en faire la demande et de mettre un lien vers mon blog.

Je n'ai pas toujours le crédit photo des images utilisées sur mon blog et je m'en excuse. Je les trouve parfois sur le net sans leur source, alors si elles vous appartiennent, n'hésitez pas à me le faire savoir. J'ajouterai votre lien ou j'enlèverai l'image selon votre souhait.


casa-dulce-hogar16_thumb-2-.jpg 

Retour à la page d'accueil
Contact
 

Instants tendresse

539113_303737609691664_127833850615375_759133_1713980816_n.jpg

 

393844 271261479605944 127833850615375 682246 652559856 n

 

huset-ved-Fjorden_thumb-2-.jpg

24 septembre 2010 5 24 /09 /septembre /2010 00:00

georges sand

 

 

MADEMOISELLE

Alfred de Musset

_______________________________________

 

Ainsi, quand la fleur printanière
Dans les bois va s'épanouir,
Au premier souffle de zéphyr
Elle sourit avec mystère ;
et sa tige fraîche et légère,
sentant son calice s'ouvrir,
Jusque dans le sein de la terre
Frémit de joie et de désir.

Ainsi, quand ma douce Marie
Entrouvre sa lèvre chérie,
Et lève, en chantant, ses yeux bleus

Dans l'harmonie et la lumière
Son âme semble toute entière
Monter en tremblant vers les Cieux

Oui, femme, quoi qu'on puisse dire
Vous avez le fatal pouvoir
De nous jeter par un sourire
Dans l'ivresse ou le désespoir.

Oui, deux mots, le silence même,
Un regard distrait ou moqueur,
Peuvent donner à qui vous aime
Un coup de poignard dans le cœur.

Oui, votre orgueil doit être immense,
Car, grâce à notre lâcheté,
Rien n'égale votre puissance,
Sinon, votre fragilité.

Mais toute puissance sur terre
Meurt quand l'abus en est trop grand,
Et qui sait souffrir et se taire
S'éloigne de vous en pleurant.

Quel que soit le mal qu'il endure,
Son triste sort est le plus beau.
J'aime encore mieux notre torture
Que votre métier de bourreau.

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
<br /> <br /> Bonjour Sissi<br /> <br /> <br /> Très joli poème que je ne connaissais pas...merci pour ce beau partage...bisous<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> <br /> Je ne le connaissais pas moi-même et quand je l'ai découvert sur la toile, je suis tombée sous le charme des mots d'Alfred de Musset.<br /> Bisous<br /> <br /> <br /> <br />
M
<br /> <br /> Faut être fou d'amour pour écrire ce genre de poésie... (Fou d'amour et malheureux....). Les plus belles lignes mélancoliques sont écrites avec l'encre des<br /> larmes...<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> <br /> Je suis d'accord avec toi, souvent les sentiments dits "négatifs" inspirent de bien beaux textes poétiques, musicaux ou autres...<br /> <br /> Bisous<br /> <br /> <br /> <br />