Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Entre nous

ange02
Douceur Sucrée est né le  : 13/06/2010


Maman de 3 enfants, mamie d'une petite fille, j'aime partager avec les autres. La vie est riche d'enseignement : donner, recevoir, partager, aimer, ne pas aimer, se relever après l'embûche, avancer... C'est le monde de Douceur Sucrée.
Je vous invite à vous évader en partageant avec moi tout ce qui m'anime et me fait avancer dans la vie.


7402-romantic-bouquet-rosemary-basil-rose-a-la-pa-copie-1.jpg

Les textes et photos de ce blog signés ©SylvieG sont la propriété de l'auteure. Il est interdit de les reproduire sans mon autorisation. Ayez la courtoisie de m'en faire la demande et de mettre un lien vers mon blog.

Je n'ai pas toujours le crédit photo des images utilisées sur mon blog et je m'en excuse. Je les trouve parfois sur le net sans leur source, alors si elles vous appartiennent, n'hésitez pas à me le faire savoir. J'ajouterai votre lien ou j'enlèverai l'image selon votre souhait.


casa-dulce-hogar16_thumb-2-.jpg 

Retour à la page d'accueil
Contact
 

Instants tendresse

539113_303737609691664_127833850615375_759133_1713980816_n.jpg

 

393844 271261479605944 127833850615375 682246 652559856 n

 

huset-ved-Fjorden_thumb-2-.jpg

14 juin 2010 1 14 /06 /juin /2010 11:29

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

source : http://www.pbpix.com/choice.html

 

 

Il était une fois un garçon avec un sale caractère. Son père lui donna un sachet de clous et lui dit d'en planter un dans la barrière du jardin chaque fois qu'il perdrait patience et se disputerait avec quelqu'un.
Le premier jour il en planta 37 dans la barrière. Les semaines suivantes, il apprit à se contrôler, et le nombre de clous plantés dans la barrière diminua jour après jour : il avait découvert que c'était plus facile de se contrôler que de planter des clous.
Finalement, arriva un jour où le garçon ne planta aucun clou dans la barrière. Alors il alla voir son père et il lui dit que pour ce jour il n'avait planté aucun clou.
Son père lui dit alors d'enlever un clou dans la barrière pour chaque jour où il n'aurait pas perdu patience.
Les jours passèrent et finalement le garçon pu dire à son père qu'il avait enlevé tous les clous de la barrière.
Le père conduisit son fils devant la barrière et lui dit : "Mon fils, tu t'es bien comporté mais regarde tous les trous qu'il y a dans la barrière. Elle ne sera jamais comme avant. Quand tu te disputes avec quelqu'un et que tu lui dis quelque chose de blessant, tu lui laisses une, blessure comme celle là. Tu peux planter un couteau dans un homme et après lui retirer, mais il restera toujours une blessure. Peu importe combien de fois tu t'excuseras, la blessure restera. Une blessure verbale fait aussi mal qu'une blessure physique.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Y

Mercdi et mille merci , vraiment votre blog ma fait grandir moralement malgré mon  jeune age ( 17 ans ). Et j'amerai bien savoir si vous avez un face . Et Merci d'avance .
Répondre
M


Voilà une bien jolie façon de montrer combien il est façile de blesser quelqu'un par de simples mots. J'ai aimé ton histoire. Je me dis que ce serait peut-être à mettre en pratique avec un enfant
pour le lui faire comprendre et bien plus efficace que de longs discours ! Histoire d'une grande sagesse !



Répondre
S


J'ai beaucoup aimé cette histoire moi aussi quand je l'ai découverte sur le net. Les mots sont parfois d'une telle force... Ils peuvent encenser, encourager, soutenir comme ils peuvent avilir,
juger, blesser...


BIsous à toi



J


Superbe histoire !


Une morale bien illustrée et que j'ai beaucoup aimé.


 


Amitiés



Répondre