Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Entre nous

ange02
Douceur Sucrée est né le  : 13/06/2010


Maman de 3 enfants, mamie d'une petite fille, j'aime partager avec les autres. La vie est riche d'enseignement : donner, recevoir, partager, aimer, ne pas aimer, se relever après l'embûche, avancer... C'est le monde de Douceur Sucrée.
Je vous invite à vous évader en partageant avec moi tout ce qui m'anime et me fait avancer dans la vie.


7402-romantic-bouquet-rosemary-basil-rose-a-la-pa-copie-1.jpg

Les textes et photos de ce blog signés ©SylvieG sont la propriété de l'auteure. Il est interdit de les reproduire sans mon autorisation. Ayez la courtoisie de m'en faire la demande et de mettre un lien vers mon blog.

Je n'ai pas toujours le crédit photo des images utilisées sur mon blog et je m'en excuse. Je les trouve parfois sur le net sans leur source, alors si elles vous appartiennent, n'hésitez pas à me le faire savoir. J'ajouterai votre lien ou j'enlèverai l'image selon votre souhait.


casa-dulce-hogar16_thumb-2-.jpg 

Retour à la page d'accueil
Contact
 

Instants tendresse

539113_303737609691664_127833850615375_759133_1713980816_n.jpg

 

393844 271261479605944 127833850615375 682246 652559856 n

 

huset-ved-Fjorden_thumb-2-.jpg

10 juin 2010 4 10 /06 /juin /2010 22:55

Image Hosted by ImageShack.us

 

SILENCE DES MOTS INTERDITS

_________________________________________

 

Seul avec moi-même,

je me cherche et ne me trouve plus.

Où sont mes idéaux ? Quels sont-ils ?

 

Je me replie sur moi-même,

il n'y a plus rien que des mots interdits,

des mots lourds de silence.

 

Dans mon cachot, solitaire et malheureux,

ils ont tué ma sérénité, ma liberté d'expression

dans mon propre pays.

 

Mes yeux se sont éteints, ils ont perdu la flamme.

Mes tortionnaires me contraignent à m'éteindre

doucement entre ces quatre murs.

 

Je ne suis plus l'homme qui ose,

l'homme qui parle, qui dit tout haut ce que d'autres pensent tout bas,

je ne suis plus qu'un prisonnier.

 

J'ai mal, je suis triste,

je me perds dans mes songes,

je me détache du monde qui ne m'entoure plus.

 

Mes épaules portent toute ma misère.

Plus rien n'est possible pour moi.

Ma couverture me sert de refuge entre ma cellule et moi.

 

Mes géôliers m'ont dépouillé de ma dignité,

j'ai le coeur brisé, une envie de vengeance

impossible, irréalisable.

 

Je me plonge en moi.

Ma couverture me servira-t-elle de linceul ?

Un suaire pour un homme cassé, broyé.

 

Mes pas m'ont-ils conduit vers la vérité ?

La vraie, celle de l'Humanité.

Ma mort est-elle au bout de ce chemin...

 

© Sissi

Partager cet article
Repost0

commentaires