Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Entre nous

ange02
Douceur Sucrée est né le  : 13/06/2010


Maman de 3 enfants, mamie d'une petite fille, j'aime partager avec les autres. La vie est riche d'enseignement : donner, recevoir, partager, aimer, ne pas aimer, se relever après l'embûche, avancer... C'est le monde de Douceur Sucrée.
Je vous invite à vous évader en partageant avec moi tout ce qui m'anime et me fait avancer dans la vie.


7402-romantic-bouquet-rosemary-basil-rose-a-la-pa-copie-1.jpg

Les textes et photos de ce blog signés ©SylvieG sont la propriété de l'auteure. Il est interdit de les reproduire sans mon autorisation. Ayez la courtoisie de m'en faire la demande et de mettre un lien vers mon blog.

Je n'ai pas toujours le crédit photo des images utilisées sur mon blog et je m'en excuse. Je les trouve parfois sur le net sans leur source, alors si elles vous appartiennent, n'hésitez pas à me le faire savoir. J'ajouterai votre lien ou j'enlèverai l'image selon votre souhait.


casa-dulce-hogar16_thumb-2-.jpg 

Retour à la page d'accueil
Contact
 

Instants tendresse

539113_303737609691664_127833850615375_759133_1713980816_n.jpg

 

393844 271261479605944 127833850615375 682246 652559856 n

 

huset-ved-Fjorden_thumb-2-.jpg

4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 00:00

ecriture01

 

 

Ecrire

© SylvieG

*********************************************************

Ecrire pour panser mes blessures, mes bleus à l'âme,

Pour laisser s'envoler ma tristesse.

Ecrire pour offrir de la joie, mes sourires et mes rires,

Pour donner de la tendresse, de l'amour.

 

Les courbes bleues de chacun de mes mots

Dessinent de bien jolies arabesques sur le papier ivoire.

La plume de mon stylo danse au rythme de mon inspiration,

Donnant naissance à ma poésie.

 

Ecrire pour être, pour avancer,

J'en ai besoin, c'est en moi.

Ecrire pour partager, pour échanger,

Besoin vital.

 

Mes mots s'entrelacent, s'aiment, se repoussent.

Ils apaisent, mettent du baume sur mon coeur,

Ils me font parfois mal, parfois pleurer,

C'est mes mots, ils sont moi.

 

Je couche sur le papier des petits bouts de mon coeur,

Des bouquets d'émotions, des gerbes de sentiments.

Je dépose au détour de mon imagination

Les fleurs de ma poésie, les fleurs de mon esprit.

 

Partager cet article
Repost0
2 avril 2011 6 02 /04 /avril /2011 00:00

coeur07

 

Il était une fois un vieux grand-père qui assistait au repas de mariage de sa dernière petite-fille. Il était heureux, serein, apaisé devant le merveilleux spectacle de toute sa famille réunie. Leur joie, leur bonheur à tous l'entouraient d'une émotion tendre.

 

Comme elle était belle, sa petite-fille dans une éblouissante robe blanche ! Elle riait de bon cœur en découpant avec son jeune époux la somptueuse pièce montée toute scintillante de caramel blond et de dragées roses.

- Servez-vous tous et faites passer à vos voisins de table, disait-elle en déposant les choux tout rebondis de crème sur les assiettes chaudes.

Quand la petite-fille passa l'assiette à son grand-père :
- Tiens, Pépé Paco ! prends donc du gâteau !
- Mais non ! fais passer le plat, l'interrompit sa mère, toujours attentive, tu sais que Pépé n'aime pas les gâteaux.

Il y eut un instant de silence et l'on entendit soudain la voix joyeuse du grand-père :
- Mais oui ! j'aime les gâteaux. Tiens, je vais prendre ce beau chou-là.

Regard stupéfait de sa fille.
- Comment ça, tu aimes les gâteaux ? Mais tu n'as jamais aimé les gâteaux ! Moi ta fille, j'ai cinquante ans et je ne t'ai jamais vu manger un gâteau de toute ma vie...

- De ta vie à toi, ma fille, oui…Mais pas de la mienne ! C'est que je les aime, les gâteaux ! J'ai toujours aimé les gâteaux… Seulement, nous étions si pauvres quand vous étiez petits avec tes sœurs et ton frère, tu le sais bien…Des gâteaux, votre mère ne pouvait en acheter qu'une fois de temps en temps, et encore seulement les dimanches de fête… Elle en prenait un pour chacun, c'est sûr, mais moi, quand je voyais tes yeux à toi, ma toute petite, quand tu venais t'asseoir sur mes genoux et que tu dévorais ton gâteau avec tant de plaisir, mon plaisir à moi, tu vois, c'était de te regarder manger mon gâteau que je te donnais si volontiers. Et j'ajoutais toujours pour que ton plaisir soit complet : " Mange ma petite petitounet, va !…moi je n'aime pas les gâteaux : "

Le grand-père en disant cela souriait tendrement, dodelinant doucement de la tête. Il dit encore en riant franchement :

- Tiens, ma fille, aujourd'hui c'est fête, donne-moi aussi celui qui reste sur le plat, là… D'ailleurs il va finir par tomber si tu continues à trembler comme ça ! Tu as froid ou c'est l'émotion de marier ta fille ?

 

Il arrive quelquefois que les cadeaux d'amour mettent de longues années avant d'être reconnus comme tels. Il suffit parfois d'un moment de tendresse, qui vient se poser sur un souvenir avec la délicatesse d'un pétale de fleur pour qu'ils se révèlent au grand jour.

Partager cet article
Repost0
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 00:00

Un petit bout de moi...

 

Partager cet article
Repost0
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 00:00

Sylvie 

 

En duel

© SylvieG

*****************************

Après avoir marché sur le chemin de tes peurs

Les ronces de tes angoisses t’accrochant au passage,

Tu ne savais comment faire tomber l’armure de ta souffrance.

Comment déposer les armes ?

 

Ouvrir la porte de ton cœur n’a pas été facile.

Ne pas prendre les mains tendues par appréhension.

T’enfermer dans tes inquiétudes et ne pas nous voir.

Toutes ces épreuves à l’aube de ta vie !

 

Chemin faisant, les craintes se sont envolées, petit à petit.

Tu as entendu l’appel de la renaissance.

Et tu as décidé de te relever, de te réveiller à la vie.

Ne t’inquiètes pas, nous serons là, toujours.

 

Ne plus toucher le fond, se battre contre vents et marées,

Pour peindre ta vie de lumière, entendre ton rire, voir ton sourire.

Finir de se débarrasser de ce qui subsiste encore.

Ne pas lâcher les mains dans les tiennes.

 

Puiser en toi la force nécessaire.

Continuer ton chemin pour sortir du tunnel.

Tu es tout prêt, continue, ne t’arrêtes pas.

Pour exister enfin !

 

 

 

Partager cet article
Repost0
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 00:00

scrap01

Partager cet article
Repost0
25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 00:00

femme12

 

LES CAMÉLIAS 
© Emile Nelligan

*******************************
Dans le boudoir tendu de choses de Malines 
Tout est désert ce soir, Emmeline est au bal. 

Seuls, des Camélias, en un glauque bocal 
Ferment languissamment leurs prunelles câlines. 

Sur des onyx épars, des bijoux et des bagues 
Croisent leurs maints reflets dans des boîtes d'argent. 

Tout pleure cette Absente avec des plaintes vagues. 
Le perroquet digère un long spleen enrageant. 

Le Saxe tinte. Il est aube. Sur l'escalier 
Chante un pas satiné dans le frisson des gazes. 

Tout s'éveille alourdi des nocturnes extases. 
La maîtresse s'annonce au doux bruit du soulier. 

Sa main effeuille, lente, un frais bouquet de roses ; 
Ses regards sont voilés d'une aurore de pleurs. 

Au bal elle a connu les premières douleurs, 
Et sa jeunesse songe au vide affreux des choses, 

Devant la sèche mort des Camélias roses. 

Partager cet article
Repost0
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 00:00

balançoire01 
© Crédit photo

 

 

Envie de...

© SylvieG

****************************

 Envie de solitude,

Envie de me retrouver,

Envie de me ressentir,

Envie de me parler.

 

Envie d'être,

Envie de sourire,

Envie d'être légère,

Envie de chanter.

 

Envie de danser,

Envie de rire,

Envie de rêver,

Envie d'espérer.

 

Envie d'écrire,

Envie de donner,

Envie de partager,

Envie d'être moi-même.

 

Partager cet article
Repost0
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 00:00

 

imagetexte01

 

imagetexte02

 

imagetexte03

Partager cet article
Repost0
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 00:00

Retour du printempsredimensionné

  © Crédit Photo

 

 

Naissance, Renaissance

© SylvieG

*****************************

Perles de rubis
Greffées sur sa branche
Prêtes à éclater au soleil
Du printemps naissant

Timides feuilles d'émeraude
Bordées d'un liseré de velours
Nous laisse entrevoir la fleur nouvelle
Qui charmera notre regard

Par ses couleurs, par ses senteurs
Embarquera nos cœurs
Sur les sentiers de Dame Nature
Qui déploie mille et une sources

Pour nous donner la  renaissance
D’un pas nouveau vers soi, au cœur du cœur
De l'harmonie, celle qui nous rapproche
Des saisons et du temps qui passe

 

 

Un ami m'a proposé d'unir nos deux passions. Lui, la photo, moi, les mots. Nous essaierons chaque mois d'unir nos talents pour donner naissance à cette nouvelle catégorie "Petite complicité entre amis". Roger me propose une photo, j'écris un texte ou l'inverse, je lui propose un texte, il me propose une photo.

Merci Roger d'avoir franchi la porte de "Douceur Sucrée" et de t'y installer un peu grâce à notre complicité. Je t'embrasse.

 

Blog de Roger à découvrir ICI

Partager cet article
Repost0
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 00:00

n'oubliez pas de fermer le lecteur de musique sur la droite du blog pour apprécier votre écoute.

 

 

 

Partager cet article
Repost0