Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Entre nous

ange02
Douceur Sucrée est né le  : 13/06/2010


Maman de 3 enfants, mamie d'une petite fille, j'aime partager avec les autres. La vie est riche d'enseignement : donner, recevoir, partager, aimer, ne pas aimer, se relever après l'embûche, avancer... C'est le monde de Douceur Sucrée.
Je vous invite à vous évader en partageant avec moi tout ce qui m'anime et me fait avancer dans la vie.


7402-romantic-bouquet-rosemary-basil-rose-a-la-pa-copie-1.jpg

Les textes et photos de ce blog signés ©SylvieG sont la propriété de l'auteure. Il est interdit de les reproduire sans mon autorisation. Ayez la courtoisie de m'en faire la demande et de mettre un lien vers mon blog.

Je n'ai pas toujours le crédit photo des images utilisées sur mon blog et je m'en excuse. Je les trouve parfois sur le net sans leur source, alors si elles vous appartiennent, n'hésitez pas à me le faire savoir. J'ajouterai votre lien ou j'enlèverai l'image selon votre souhait.


casa-dulce-hogar16_thumb-2-.jpg 

Retour à la page d'accueil
Contact
 

Instants tendresse

539113_303737609691664_127833850615375_759133_1713980816_n.jpg

 

393844 271261479605944 127833850615375 682246 652559856 n

 

huset-ved-Fjorden_thumb-2-.jpg

5 novembre 2010 5 05 /11 /novembre /2010 00:00

l'enfant de tous les silences

 

Quatrième de couverture : 1964. Une terrible tempête de neige paralyse le Kentucky. Le docteur David Henry n'a pas le choix : il doit accoucher lui-même sa jeune épouse, Norah. Vient d'abord un magnifique garçon et une petite fille... trisomique.
En un instant, David, persuadé d'agir pour le mieux, va prendre une décision tragique : il confie la petite à Caroline, son infirmière, qui doit la mener dans une institution spécialisée. À Norah, il annonce que le bébé n'a pas survécu.
Mais Caroline choisit de sauver la petite et de l'élever comme sa propre fille…

Des années plus tard, la vérité sur cet enfant de tous les silences ressurgit et avec elle des conséquences dramatiques sur la famille déchirée…

 

_________________________________________________

 

J'ai aimé ce livre, touchant, bien écrit dans un style simple et sensible. Le choix.... qu'entraîne-t-il une fois fait ? Une fois décidé ? Qu'allait-il advenir de la vie de David Henry s'il ne l'avait fait ? Il n'en sait rien et pourtant il se posera la question toute sa vie. Pourra-t-il réparer ?
Norah, qui au fond d'elle même a toujours su qu'il y avait quelque chose s'est laissé emporter par la vie, femme brisée, elle survivra.
Et Paul. Frère jumeau de Phoebe. Incarnation vivante du secret si lourd à porter.

Sans oublier Caroline et Phoebe qui vont vivre leur vie. Mais est-elle vraiment la leur ?

Dans la vie, on fait toujours des choix mais on ne sait pas toujours quelles conséquences ils auront et pourtant nous les faisons. Et après on compose au mieux... pour que les séquelles ne soient pas trop grandes. Et le secret, celui que l'on cache tout au fond de soi, est-il bon de faire ainsi ?

 

Je n'ai pas les réponses à ces questions mais je sais qu'après avoir lu ce livre, j'ai été conforté dans l'idée que l'on ne choisit pas toujours facilement de faire ou en pas faire, de dire ou ne pas dire. Néanmoins, il faut avancer dans la vie et c'est en faisant ces choix que l'on avance après une "victoire" ou une "embûche" ; qu'importe c'est la vie.

Partager cet article
Repost0
1 septembre 2010 3 01 /09 /septembre /2010 00:00

concerto à la mémoire d'un ange

 

Je suis en voiture, je vais au travail et j'écoute ma radio préférée et c'est le moment de la matinée que j'apprécie particulièrement celui où les animateurs nous font découvrir des livres, films, albums... et j'avoue que j'aime ce moment partagé avec les auditeurs. En effet, l'auteur, chanteur, acteur... est invité pour parler de son actualité mais surtout les animateurs ont lu, vu ou écouté... et quand ils n'aiment pas et bien ils n'aiment pas et ne se cache pas de le dire.
C'est Eric Emmanuel Schmitt qui vient parler de son dernir livre "concerto à la mémoire d'un ange. Je l'écoute, je souris, je me dis qu'il n'a pas l'air d'être mal ce bouquin et puis je n'ai plus rien à lire... alors ma pause déjeuner sera le moment d'aller l'acheter ce livre.

Je ne l'ai pas lu ce livre, je l'ai dévoré. 4 nouvelles qui n'ont pas l'air comme ça mais elles font réfléchir sur le sujet du livre : la rédemption. Les héros l'acceptent, la refusent mais ne restent pas insensibles à ce qui se passe pour eux... Une femme qui empoisonne ses maris.... Un marin qui pense avoir perdu la chair de sa chair.... Deux artistes rivaux.... et un président de la république amoureux.... et un fil rouge dans ce livre : Sainte Rita, patronne des causes désespérées.

Waouh... on ne ressort pas indemme de cette lecture. Pas possible, on réfléchit, on s'interroge, on se met à la place du héros ou de l'héroïne... Qu'aurait-on fait ? Quelle décision aurait-on prise ?  Ma nouvelle préférée est celle du président amoureux, je l'ai adoré cette histoire d'amour. Elle ne m'a pas laissée indifférente.

Je vous le conseille vraiment très fort pour sa qualité d'écriture, pour sa diversité et surtout parce qu'il interpelle ce livre.

_____________________________________________________________________________________________

Quatrième de couverture :
Quel rapport entre une femme qui empoisonne ses maris successifs et un président de la République amoureux ? Quel lien entre un simple marin honnête et un escroc international vendant des bondieuseries usinées en Chine ? Par quel miracle, une image de sainte Rita, patronne des causes désespérées, devient-elle le guide mystérieux de leurs existences ? Tous ces héros ont eu la possibilité de se racheter, de préférer la lumière à l'ombre. A chacun, un jour, la rédemption a été offerte. Certains l'ont reçue, d'autres l'ont refusée, quelques uns ne se sont aperçus de rien. Quatre histoires liées entre elles. Quatre histoires qui traversent l'ordinaire et l'extraordinaire de toute vie. Quatre histoires qui creusent cette question : sommes-nous libres ou subissons-nous un destin ? Pouvons-nous changer ?

Partager cet article
Repost0
18 août 2010 3 18 /08 /août /2010 00:00

La vie d'une autre 

 

Quatrième de couverture :
Marie a vingt-cinq ans. Un soir de fête, coup de foudre, nuit d'amour et le lendemain... elle se retrouve douze ans plus tard, mariée, des enfants et plus un seul souvenir de ces années perdues. Cauchemar, angoisse... Elle doit assumer sa grande famille et accepter que l'homme dont elle est amoureuse depuis la veille vive avec elle depuis douze ans et ne se doute pas du trou de mémoire dans lequel elle a été précipitée - car elle a choisi de ne rien dire. Chaque jour confrontée à de nouvelles découvertes, elle arpente ce quotidien oublié et devient l'enquêtrice de la vie d'une autre. Sa propre vie...

_____________________________________

 
Que s'est-il passé dans la tête de Marie ? Un trou de mémoire de 12 ans ! C'est de la folie pure...
Pourquoi ? Découvrir ce qu'à été sa vie durant ses 12 dernières années. Que va  découvrir Marie sur sa vie d'avant ?

J'ai d'abord été interpellé sur l'histoire de cette femme quand j'ai lu le résumé du livre. J'étais là pour acheter mes lectures de vacances et j'avoue que le mystère de l'amnésie de Marie m'a donné envie d'acheter ce livre.

Je n'ai pas été déçue. La lecture est aisée mais surtout on entre dans le quotidien d'une femme mariée qui a d'abord été une jeune fille qui découvre l'amour auprès d'un homme mais sera-t-il l'Homme de sa vie, elle n'en sait rien. Et quand elle se réveille, 12 ans plus tard, elle veut savoir. Savoir si c'est bien lui l'homme de sa vie, si c'est bien lui qui pourrait être le père de ses enfants et surtout et avant tout l'aimera-t-elle toute sa vie à elle ?

Le questionnement de Marie, et le questionnement de tous. L'amour de toute une vie existe-t-il ? Saura-t-on l'entretenir pour que la flamme brille toujours ? Et si ça n'est pas le cas, est-il possible de se donner une seconde chance ?

Je ne vous raconterai pas la fin de ce livre qu'il faut lire car... les questions sont posées clairement, les réponses apportées pour qu'on y réfléchisse et puis les personnages sont vraiment attachants...

Partager cet article
Repost0
6 août 2010 5 06 /08 /août /2010 00:00

l-homme-qui-voulait-etre-heureux.jpg

 

 

Et si nous avions les clefs pour être heureux et épanoui dans notre vie ?
J'ai entendu parler de ce livre à la télévision. Les personnes interrogées ont l'air enjouées de l'avoir lu, l'enthousiasme passe... ça m'interpelle.
Alors je suis allée l'acheter ce livre pour moi aussi y découvrir certaines clefs. Plutôt réceptive à ce genre de roman, je me suis dit que j'allais adhérer. J'allais pouvoir trouver les réponses pour vivre mes rêves... enfin j'espère !
Le roman en lui-même est intéressant, bien écrit et se lit facilement.
Quant aux clefs.... et bien je reste sur ma faim. Pas si passionnant que cela... Bien sur, certains préceptes sont intéressants et donne à réfléchir mais de là à changer une vie... c'est un peu simpliste. D'ailleurs, si cela était si simple, et bien ça se saurait.

Bref, je l'ai aimé mais sans plus.

________________________________________________________________________________________

Quatrième de couverture :

Imaginez...
Vous êtes en vacances à Bali et, peu de temps avant votre retour, vous consultez un vieux guérisseur. Sans raison particulière, juste parce que sa grande réputation vous a donné envie de le rencontrer, au cas où...
Son diagnostic est formel : vous êtes en bonne santé, mais vous n'êtes pas heureux.
Porteur d'une sagesse infinie, ce vieil homme semble vous connaître mieux que vous-même. L'éclairage très particulier qu'il apporte à votre vécu va vous entraîner dans l'aventure la plus captivante qui soit : celle de la découverte de soi. Les expériences dans lesquelles il vous conduit vont bouleverser votre vie, en vous donnant les clés d'une existence à la hauteur de vos rêves.
Avec L'homme qui voulait être heureux, c'est tout un monde de possibilités nouvelles qui s'ouvre à nous à la lecture de cette histoire passionnante, où l'on découvre comment se libérer de ce qui nous empêche d'être vraiment heureux.

Partager cet article
Repost0
30 juillet 2010 5 30 /07 /juillet /2010 00:00

 

 Ce livre est une merveilleuse leçon de vie ! Comment relever la tête après avoir été humilié, battu, torturé, martyrisé, mis plus bas que terre ?
Comment croire que la vie peut être belle ? Comment faire confiance en l'être humain ?

Tableau bien noir que le début de vie de Tim Guénard, enfant martyr, adolescent difficile. Il ne croit plus en rien, en personne, son leitmotiv... la haine... tuer celui qui l'a fait souffrir, voilà ce qui motive la vie de Tim Guénard...jusqu'à...

Jusqu'à ce qu'il rencontre l'amour. L'amour de l'autre. Un clochard, un prêtre, des jeunes de son âge remplit de la foi : foi en Dieu, en l'amour, en la vie, des handicapés au coeur pur.

Il décide alors d'aimer comme il aurait voulu qu'on l'aime et il découvre une vie de lumière, de compassion, de don de soi... La vie, l'amour et surtout le pardon sont les moteurs de la vie de Tim.


 J'ai lu ce livre avec délectation. J'y ai vu cette lumière, cet amour, ce soleil qui habite le coeur de Tim. Il n'a pas voulu raconter son calvaire, pas de voyeurisme sur les tortures et autres humiliations, il partage dans son livre son expérience de vie. Tim nous montre que même si la vie démarre vraiment, mais vraiment sous de mauvais hospices, l'amour est plus fort que tout et le pardon la plus belle des victoires.

Un témoignage que l'on reçoit comme un gifle, et qui file une pêche extraordinaire !


Quatrième de couverture : Fin des années 50, abandonné à 3 ans sur une route par sa mère, puis cloué durant deux ans sur un lit d'hôpital par les coups reçus de son père, Tim est alors un petit garçon au coeur et au visage cassés. Arrivent ensuite les placements en famille d'accueil, avec leur lot de désillusions qui ne font qu'augmenter la carence d'amour d'un enfant qui va petit à petit durcir son coeur pour ne plus souffrir.
Chef de bande à 12 ans, son unique désir est de réaliser l'exploit de se faire renvoyer de la maison de correction pour vivre "libre" dans le Paris des années 60. Et là, c'est un combat quotidien contre la faim, le froid, les mauvaises rencontres... Tour à tour commis épicier, braqueur de prostituées, gigolo, il découvre la perversité de certains milieux mais aussi l'entraide entre les plus pauvres et l'amitié vraie. Cependant, le jeune homme garde au fond de lui la rage de vivre et de haïr. Il apprend la boxe, gagne des combats et acquiert une certaine respectabilité. Mais, derrière l'adversaire, c'est en fait son père qu'il veut mettre K.O.
A 20 ans, il rencontre les cassés, les tordus, les handicapés que la société rejette et qui vont le bouleverser, au point de lui faire vivre une nouvelle naissance...

A travers cette autobiographie, l'auteur nous dévoile l'intinéraire d'un enfant perdu, et retrouvé. Ses mots ont la force de coups de poing, et l'écriture lapidaire délivre un message rempli d'espoir en la capacité d'amour et de pardon de tout homme, même du plus blessé.


En savoir un peu plus sur Tim Guénard : http://fr.wikipedia.org/wiki/Tim_Gu%C3%A9nard

Partager cet article
Repost0
1 juillet 2010 4 01 /07 /juillet /2010 13:38

Ce petit livre n'est petit que par la taille et le nombre de pages car c'est un grand livre. Un conte initiatique sur la recherche de notre identité intérieure.

Pourquoi toujours se cacher derrière une façade ? Pourquoi porter un masque dans certaines situations ? A force de le faire, ne devient-on pas quelqu'un d'autre ? Arrive-t-on à se débarasser de l'armure ainsi forgée ?

Le chevalier à l'armure rouillée est l'histoire d'un grand chevalier qui n'a peur de rien... enfin le pense-t-il, un chevalier qui se pense aimé parce qu'il est un chevalier valeureux... mais est-ce vraiment le chevalier que sa femme veut aimer ? Son fils est-il le fils d'un preu chevalier ou veut-il tout simplement être le fils de son père ?

A force de se cacher derrière cette armure, le chevalier s'apperçoit un jour qu'il ne peut plus l'enlever. C'est à ce moment là qu'il se pose les bonnes questions, et veut s'en débarrasser.

Oui mais comment ?

Commence alors un chemin initiatique sur la recherche de sa véritable identité, celle d'un homme avec un coeur, des émotions...pour arriver devant ...devant lui tout simplement, celui qu'il aurait toujours dû être s'il ne s'était pas caché derrière cette armure.

J'ai lu ce livre d'une seule traite. Il est bien écrit, avec humour ce qui ne gâche rien. Ce livre est pour tous, petits et grands car je pense que chacun y puisera ce dont il a besoin au moment de sa lecture.

Ce livre lève le voile sur notre personne intérieure, celle que nous empêchons parfois de s'exprimer alors qu'elle est là et bien là au plus profond de nous.

Laissons là s'exprimer, laissons nous la possibilité d'être et si certains d'entre vous se demande encore comment, lisez ce conte, il est génial.


Quatrième de couverture : Il y a fort longtemps, un vaillant chevalier combattait les méchants, tuait des dragons et sauvait les demaoiselles en détresse. Il se croyait bon, gentil et plein d'amour. Il était très fier de sa magnifique armure qui brillait de mille feux, et ne la quittait jamais, même pour dormir. Seulement, un beau jour, en voulant l'enlever, il se retrouva coincé... Ainsi commença pour lui une quête initiatique à la recherche de sa véritable identité, au gré de rencontres insolites et d'épreuves riches d'enseignement. En parvenant au "Sommet de la Vérité", il deviendra alors ce qu'il n'avait jamais cessé d'être, un homme au coeur pur, libre de toute illusion et de peur.

Cette nouvelle quête du Graal, d'un humour délicieux, fait partie de ces "grands petits livres" comme "Le Petit Prince" et Jonathan Livingston Le Goéland". La limpidité, la pronfondeur du Chevalier à l'armure rouillée, qui parle au coeur et à l'âme en font un conte d'une portée universelle.

Quand le disciple est prêt le Maître apparaît
(phrase tirée du livre).

Un p'tit clin d'oeil à toi Michel ;)

Partager cet article
Repost0