Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Entre nous

ange02
Douceur Sucrée est né le  : 13/06/2010


Maman de 3 enfants, mamie d'une petite fille, j'aime partager avec les autres. La vie est riche d'enseignement : donner, recevoir, partager, aimer, ne pas aimer, se relever après l'embûche, avancer... C'est le monde de Douceur Sucrée.
Je vous invite à vous évader en partageant avec moi tout ce qui m'anime et me fait avancer dans la vie.


7402-romantic-bouquet-rosemary-basil-rose-a-la-pa-copie-1.jpg

Les textes et photos de ce blog signés ©SylvieG sont la propriété de l'auteure. Il est interdit de les reproduire sans mon autorisation. Ayez la courtoisie de m'en faire la demande et de mettre un lien vers mon blog.

Je n'ai pas toujours le crédit photo des images utilisées sur mon blog et je m'en excuse. Je les trouve parfois sur le net sans leur source, alors si elles vous appartiennent, n'hésitez pas à me le faire savoir. J'ajouterai votre lien ou j'enlèverai l'image selon votre souhait.


casa-dulce-hogar16_thumb-2-.jpg 

Retour à la page d'accueil
Contact
 

Instants tendresse

539113_303737609691664_127833850615375_759133_1713980816_n.jpg

 

393844 271261479605944 127833850615375 682246 652559856 n

 

huset-ved-Fjorden_thumb-2-.jpg

11 juin 2010 5 11 /06 /juin /2010 23:24

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit


M'ENDORMIR
________________________________________

La nuit noire est tombée, la lune brille,

 et son grand manteau d’obscurité enveloppe notre maison.

Tout est silence, tout est paix et apaisement,

je te rejoins, tu dors déjà dans notre grand lit.

 

Comme je l’aime ce moment où je me glisse près de toi,

la chaleur de ton corps m’accueille tendre et reposée.

Tes bras m’attendent, ouverts pour m’accueillir avec douceur,

comme chaque soir depuis des lunes et des lunes.

 

Dès que tu me sens à tes côtés,

tu me serres tout contre toi et je me sens protégée.

Je perçois la joie de me savoir auprès de toi,

et dans un demi-sommeil, tu déposes un baiser sur mon front.

 

Je te glisse un « je t’aime » dans le creux de ton cou,

je pose ma tête sur ta poitrine et j’écoute ton cœur.

Je l’écoute me chanter une douce berceuse,

la mélodie du bonheur de m’endormir près de mon amour.

 

Un sourire habille mes lèvres, mes yeux se ferment,

et mon cœur bat en cadence avec le tien.

Mon corps devient léger comme une plume,

et je me retrouve dans les bras de Morphée.

 

© SylvieG

Partager cet article
Repost0
11 juin 2010 5 11 /06 /juin /2010 23:10

 

 

Image Hosted by ImageShack.us


Méandre de ma folie
myspace layouts, myspace codes, glitter graphics

Comme un piano désaccordé,
mon coeur ne bat plus. Il est mort.
J'ai perdu. Je suis perdue.

Je me retrouve seule avec le fantôme de notre amour.
Errance d'une passion folle et insoumise,
amour interdit d'une maîtresse cachée.

Secret de son coeur, je n'existe que par lui.
Son absence me tue, je m'éteinds du manque de lui,
chimère illusoire que je puisse être la seule.

Nous deux c'était la bohème, la musique de son piano.
L'envol de nos deux corps,
la lumière de nos étreintes.

Et soudain la nuit s'installe, elle m'habille de son délaissement.
Sous mon coeur la solitude, dans ma tête la folie meurtrière,
il ne m'a pas choisit.

Mélancolie de cet amour fou, chagrin amer.
Quelle issue donner à la tristesse qui m'envahit ?
Je chavire, je coule, je m'abandonne.

Roméo, Juliette,
Disparaître, s'éteindre, s'envoler ensemble,
perdue dans les méandres de ma folie.

Je m'efface, je me perds dans le labyrinthe de mes pensées.
La musique de notre amour agonise,
il a fait le choix de la légitimité de son mariage.

© SylvieG

Partager cet article
Repost0
10 juin 2010 4 10 /06 /juin /2010 23:17

Image Hosted by ImageShack.us

 

DANS L'ENCRE DE MES MOTS

__________________________________________

 

Je trempe ma plume dans l'encrier de mes mots,

l'inspiration me souffle les rimes d'une poésie,

qui sera le soleil de mes écrits.

 

 

Mon esprit s'envole, s'emballe,

ma plume glisse sur le papier,

une idée illumine mon regard et s'accroche à ma pensée.

 

 

De ma plume s'échappe,

de belles inspirations, de beaux sentiments,

agrémentés de tendresse, enrichit de romantisme, parés d'amour.

 

 

Ma plume court,

une majuscule par ci, la ponctuation par là, du style encore et toujours,

soufflés par l'amour des mots, avec toute l'ardeur de mon intuition.

 

 

Mon imagination est folle de joie,

ma plume accélère le mouvement pour donner naissance au poème,

l'harmonie enjolive le rythme de ma ballade qui embellira, je l'espère, ce moment de partage.

 

©SylvieG

Image Hosted by ImageShack.us

Partager cet article
Repost0
10 juin 2010 4 10 /06 /juin /2010 23:14


Image Hosted by ImageShack.us
© Cette création est faîte avec une peinture de Robert Duncan (c'est pour cela qu'elle n'est pas signée Jardin de Sissi).
____________________________________________


DANS LA MAIN D'UNE MERE
barre1.gif

Refuge de l'enfance,
la main d'une mère rassure,
rien ne peut arriver à l'enfant
qui tient amoureusement la main de sa maman.


Tenir la main de sa maman
c'est mettre une barrière
entre la peur et la confiance
qu'elle insuffle à son enfant.


Caresse tendresse, berceau d'amour,
la main câline la joue de l'enfant,
c'est un coffre aux milles trésors,
trésors de vie, guide du coeur pour éviter la chute.


Dans la main d'une mère,
on y glisse sa vie, on y dépose des baisers,
on la taquine de chatouilles,
on l'habille d'admiration enfantine.


La main de sa maman,
c'est le foyer de son enfance,
noble et digne, prête à être tendue
si un jour on s'égare.


Tenir un jour la main de sa maman
pour lui dire : "n'aie pas peur je suis là",
les rôles s'inversent et tous les beaux souvenirs de la main de sa mère
revivent au travers de son regard.


Un jour on est un enfant qui tient la main de sa maman,
un autre on est une maman qui tient la main de son enfant.
Le cycle de la vie est là,
au creux des mains.

© SylvieG

Partager cet article
Repost0
10 juin 2010 4 10 /06 /juin /2010 23:06
 

Faire de l'Amour son guide, son étoile du berger... Faire que la vie est une belle et extraordinaire aventure

 

Enveloppant son enfant de toute la douceur d'une mère. Chacun de ses enfants est un joyaux, un trésor inestimable.

 

Mère, épouse, femme, maîtresse, soeur, amie... Elle revêt mille et un sentiment dans le fond de son coeur et partage, donne, conseille... avec une grande largesse.

 

Magicienne de la vie, elle console, réconforte, écoute... Elle sait les mots qui font rire, qui font que le soleil revient quand rien ne va.

 

Ecrin d'amour, son coeur bat pour la vie, l'amour, l'amitié... Elle y garde tous ceux et toutes celles qu'elle aime. Ils sont ces trésors de coeur.

 

© SylvieG

Partager cet article
Repost0
10 juin 2010 4 10 /06 /juin /2010 22:58

Parfois la tristesse m'envahie,

m'habille le coeur de chagrin,

mes yeux se vêtissent de larmes,

la chaleur de tes bras me consolent et redonnent couleur à ma vie.

flake.gif

Sur mon chemin de vie,

des embûches m'empêchent d'avancer, j'essaie tout de même,

et des fois je tombe, je me suis trompée de route,

la force de tes bras me soutient et m'aide à me redresser.

flake.gif

Des projets fleurissent plein ma tête,

je me lance, j'ai peur, je doute,

vais-je y arriver ?

La bonté de tes bras m'encourage, me pousse, je réussis.

flake.gif

Dans la grisaille qui nous entoure,

on est chez nous, protégés par les murs de notre maison,

la musique s'enroule et se déroule pour nous,

la tiédeur de tes bras me fait danser coeur contre coeur.

flake.gif

Dans la douceur de tes bras,

j'y trouve calme, apaisement, tranquilité.

Dans la puissance de tes bras,

j'y trouve protection, assurance, réconfort.

flake.gif

C'est ma vie dans tes bras.

 

SylvieG

Partager cet article
Repost0
10 juin 2010 4 10 /06 /juin /2010 22:55

Image Hosted by ImageShack.us

 

SILENCE DES MOTS INTERDITS

_________________________________________

 

Seul avec moi-même,

je me cherche et ne me trouve plus.

Où sont mes idéaux ? Quels sont-ils ?

 

Je me replie sur moi-même,

il n'y a plus rien que des mots interdits,

des mots lourds de silence.

 

Dans mon cachot, solitaire et malheureux,

ils ont tué ma sérénité, ma liberté d'expression

dans mon propre pays.

 

Mes yeux se sont éteints, ils ont perdu la flamme.

Mes tortionnaires me contraignent à m'éteindre

doucement entre ces quatre murs.

 

Je ne suis plus l'homme qui ose,

l'homme qui parle, qui dit tout haut ce que d'autres pensent tout bas,

je ne suis plus qu'un prisonnier.

 

J'ai mal, je suis triste,

je me perds dans mes songes,

je me détache du monde qui ne m'entoure plus.

 

Mes épaules portent toute ma misère.

Plus rien n'est possible pour moi.

Ma couverture me sert de refuge entre ma cellule et moi.

 

Mes géôliers m'ont dépouillé de ma dignité,

j'ai le coeur brisé, une envie de vengeance

impossible, irréalisable.

 

Je me plonge en moi.

Ma couverture me servira-t-elle de linceul ?

Un suaire pour un homme cassé, broyé.

 

Mes pas m'ont-ils conduit vers la vérité ?

La vraie, celle de l'Humanité.

Ma mort est-elle au bout de ce chemin...

 

© Sissi

Partager cet article
Repost0
9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 22:32

Image Hosted by ImageShack.us

 

DESTINS CROISES

_____________________________________

 

La lumière tamisée

lui confére un air de mystère,

son regard anthracite

à demi caché par la voilette de son chapeau,

est loin de tout.


La fumée d'un cigare

témoigne de la présence d'un homme,

installé confortablement dans un fauteuil

il l'observe.


Ses mains, ornées de bijoux,

reflets d'une grâce toute féminine

tel le port altier de ces bouquets de lys

d'une blancheur immaculée

d'un poignet féminin.


Elle l'intrigue,

il n'ose l'aborder et pourtant...

Il aimerait la connaître davantage,

engager une conversation,

lui adresser un sourire.


Son regard de femme est distant,

son coeur est triste à en mourir,

son amoureux l'a quitté,

elle est seule et perdue.


Célibataire mais bel homme,

il cherche, en vain, la femme de sa vie,

ses multiples rencontres

n'ont été que des échecs

cette femme la trouble plus que tout.


Elle va rejoindre sa famille,

loin des tumultes de la capitale,

loin de ces hommes volages,

elle croyait en l'amour,

elle y croyait...


Il n'a jamais été amoureux,

il la regarde et son trouble se fait plus fort,

son manque de témérité l'agace,

mais ça ne se fait pas,

il fuit Paris et ses frivolités.

 

Le train s'arrête,

ils descendent tous deux sur le quai de gare,

elle s'en va, sans un regard,

qui était-elle ?

La femme mystère si proche et déjà si loin.

 

© SylvieG

Partager cet article
Repost0
8 juin 2010 2 08 /06 /juin /2010 22:52

Image Hosted by ImageShack.us

PETIT HOMME ET MONSIEUR CHAT

_____________________________

A pas de velours,

Monsieur chat s'approche

doucement de l'enfant.

Sa petite main se tend

vers l'animal

doux comme une caresse.

Monsieur chat se niche

dans la petite paume

et ronronne.

Ils se regardent,

l'un sourit, l'autre minaude

pour lui plaire davantage.

Les facéties de l'animal

qui se tourne et retourne dans tous les sens

l'amuse, le font rire.

Les voilà tous deux sur le tapis

où petit homme imite son nouvel ami

et se tortille tel un ver.

Ils s'amusent comme des fous,

se câlinent tendrement

tels de vrais complices.

Monsieur chat bondit,

monté sur ressort

pour attraper une balle.

Petit homme court aussi,

mais après monsieur chat

joyeux de cette course hilarante.

C'est drôle,

ils sont épuisés

mais heureux.

On les retrouve tous deux,

lovés l'un près de l'autre, endormis

envolés au pays des rêves

 

© SylvieG

Image Hosted by ImageShack.us

Partager cet article
Repost0
8 juin 2010 2 08 /06 /juin /2010 22:39

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

CARNET DE VOYAGE

__________________________

 

Il ferme les yeux,ouvre son coeur,

et laisse son esprit voyager.

Voyager au pays de sa bien-aimée.

Il marche dans la grande clairière de l'amour,

les oiseaux chantent,le soleil brille.

La rivière de sa tendresse coule doucement

pour se jeter dans le lac immense de leur bonheur.

Il est bien, il sourit.


Main dans la main,

ils prennent le chemin de leur vie.

Au loin les montagnes d'épreuves

qu'ils rencontreront un jour et qu'ils surmonteront à deux.

De multiples fleurs de joie de vivre bordent la route de leur destinée.

Ils sont beaux, ils se savent forts.


Ils sèment des rires, des joies, des épreuves,

des larmes, des silences dans le champ de leur existence.

Ils sont tristes, ils sont gais.

C'est la vie.

 

© SylvieG

Partager cet article
Repost0